51, je t’aime !

Le Tour de France a son lot de mythes qui vont jusqu’à la superstition autour du numéro de dossard. Parmi les presque 200 dossards, un numéro a su créer sa légende à travers les âges.

Si le dossard n°1 est dévolu au vainqueur de l’édition précédente et que chaque leader d’équipe porte un dossard se terminant par « 1 », le dossard 51 est devenu avec le temps le dossard de tous les espoirs. Dossard apparemment anonyme, il a pendant les années 70 porté bonheur à ceux qui le portaient. C’est ainsi que Merckx (1969), Ocana (1973), Thévenet (1975) et Hinault (1978) ont remporté leur premier tour avec ce dossard sur le dos. La légende était né.

Et cette année, c’est Pinot !

Thibaut Pinot est arrivé remonté comme une pendule sur le Tour de France, qu’il retrouvait après une impasse en 2018 et quelques déconvenues lors des Tours précédents. Ragaillardi par un beau Tour d’Espagne 2018 (2 victoires d’étape) et une victoire au tour de Lombardie, le français a envie de mordre dans la course et de mettre son tempérament offensif au service de ses désirs de podium.

Après une belle montée de la planche des belles filles jeudi, Pinot a profité de la dernière difficulté répertoriée hier pour prendre la roue d’Alaphilippe quand celui-ci est sorti chercher les 6 secondes qui lui manquaient pour reprendre le maillot jaune. Et autant le dire, Pinot et Alaphilippe nous ont régalé. Avec un superbe esprit offensif, ils ont alors scellé une alliance de circonstance pour résister au groupe maillot jaune. Plein de panache, nos deux français ont obtenu ce qu’ils voulaient : le jaune pour Alaphilippe et du temps pour Pinot, qui est maintenant le mieux classé des favoris. Quand on sait qu’un podium se joue aujourd’hui à une poignée de secondes, aller chercher 28 secondes sur ce type d’étapes est une super coup. Un coup à entendre parler du mythe du dossard 51 pendant les quinze prochains jours…

Mascotte du jour

Encore une belle étape pour baroudeurs aujourd’hui. Si Thomas de Gendt a déjà été servi hier, d’autres auront envie de briller. L’arrivée aura lieu sur les terres de Bardet mais ne comptons pas sur le français qui semble diminué physiquement et touché moralement par son début de Tour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s