Caleb avant la tempête

Les sprinteurs n’allaient pas laisser passer la seule étape de la deuxième semaine durant laquelle ils pouvaient briller. Leurs équipes ont donc sans surprise contrôlé la course, laissant une avance minime au groupe de 4 échappés. Malgré la tentative d’attaque d’Aimé de Gendt pour s’isoler à l’avant, le peloton a réussi son coup en revenant à quelques kilomètres de l’arrivée.

Lancé par les Jumbo-Visma, le sprint a longtemps semblé être maîtrisé par Dylan Groenewegen. Mais Caleb Ewan, le petit sprinteur australien, a jailli à 100 mètres de l’arrivée pour coiffer Groenewegen sur le poteau. Il remporte ainsi sa première victoire sur le Tour. Dans un bel équilibre, aucun sprinteur n’a remporté plus d’une étape puisque les 6 étapes qui se sont conclues par un sprint ont été remportées par un sprinteur différent. Certains sont pourtant toujours à la recherche d’une victoire, comme Matthews et Colbrelli.

Et voilà les Pyrénées, changez de mascotte !

Les prochaines étapes sont très attendues et vont permettre aux favoris d’en découdre. L’étape du jour est plutôt hybride avec 130 kilomètres de plat pour commencer et 2 cols de 1ère catégorie pour terminer. Le début d’étape donnera lieu à une belle bataille entre baroudeurs pour prendre la bonne échappée. Les favoris attendront vraisemblablement la très pastorale Hourquette d’Ancizan dont le sommet se situe à 20 kms de l’arrivée. Baroudeurs ou favoris, vous avez l’embarras du choix pour placer votre mascotte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s