Ramasse m’yates

Les spectateurs n’ont pas eu grande chose à se mettre sous la dent aujourd’hui. Avec une première étape pyrénéenne comportant 2 cols de première catégorie dans le dernier tiers de l’étape, nombreux étaient ceux qui auraient eu intérêt à attaquer. Les ex-favoris qui ne peuvent rien plus espérer au classement ou ceux, déjà distancés au classement, qui vont devoir utiliser toutes les occasions pour se replacer. Avant le contre-la-montre de vendredi, personne n’a eu les yeux plus gros que le ventre et tous les favoris sont restés au chaud dans le peloton.

Escamotage en règle

La bagarre n’a eu lieu qu’entre baroudeurs en début d’étape pour prendre la bonne échappée et dans les deux ascensions pour s’extirper du groupe de 48 (!) échappés. Pendant que les favoris escamotaient allégrement l’étape, Simon Yates remportait sa première victoire sur le Tour : cet objectif étant atteint, il pourra se consacrer à aider son frère dans sa quête d’un podium. Alaphilippe conserve toujours sa grosse minute d’avance sur Geraint Thomas et aura le loisir de défendre âprement son maillot durant le contre-la-montre.

Mascotte chez les rouleurs

Aux alentours de Pau, la seule étape de contre-la-montre individuel sera cruciale pour les favoris. Ces derniers donneront tout pour être en meilleure position avant d’attaquer le cœur de la partie montagneuse du Tour 2019. Durant ce contre-la-montre, les 15 premiers marqueront des points pour la mascotte : lâchez-vous sur vos leaders et rouleurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s