Toujours debout

Paris s’approche et Alaphilippe tient bon. Dans une course au maillot jaune qui a mis du temps démarrer hier, Julian a pu limiter la casse dans le Galibier avant de revenir dans la descente vers Valloire au prix d’un numéro d’équilibriste dont lui seul à le secret. Ses adversaires auront intérêt à prendre un peu d’élan en attaquant tôt s’ils veulent être sûrs de pouvoir le faire tomber de son piédestal.

L’étape d’hier laisse effectivement un goût d’inachevé. Tout ça pour si peu, pourrait-on dire. Le premier épisode alpin de ce Tour annonçait un menu copieux avec Vars, l’Izoard et le Galibier.
Largement de quoi faire exploser la course et chambouler le classement général. Las, les attaques ont été tardives et peu nombreuses et seul Egan Bernal reprend du temps à ses adversaires. La chaleur qui sévit en France a peut-être réfréné les ardeurs des leaders du général. En sachant ce qu’il reste encore à avaler aujourd’hui et demain, certains ont préféré réserver leur appétit pour des étapes moins écrasées par la chaleur.

La menace inattendue

Il n’est parfois pas nécessaire d’aller bien loin pour chercher ses ennemis. C’est ce que Bernal et Quintana ont pu constater hier.
Quintana, beau vainqueur d’étape après avoir semé ses compagnons d’échappée, aurait pu faire un meilleur rapproché au général (il revient à 4′) si son équipe n’avait pas assumé la poursuite en vissant dans l’Izoard. Pour rien au final puisque Landa n’a pu s’extraire du groupe des favoris.
Bernal peut lui aussi être frustré. En attaquant sur les pentes du Galibier, il a mis dans l’embarras tout le groupe des favoris, qui se retrouvait, bien embarrassé, avec son coéquipier Thomas sur le porte-bagage. Les favoris ne sachant pas quoi faire, Bernal a pu prendre le large. C’est alors que Thomas a attaqué, évènement salutaire pour les favoris, qui n’avaient plus de raison de ne pas rouler. Ces derniers sont donc revenus sur Thomas (coup d’épée dans l’eau) et ont pu limiter la casse par rapport à Bernal.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s