Et AG2R surgit !

L’équipe de Vincent Lavenu semblait en bout de course avec les départs annoncés de Bardet et Latour en fin saison et avait lâché son titre de figure de proue du cyclisme français. Moins attendue sur le Tour, elle est pourtant venue sortir les supporters français d’une belle ornière hier, avec l’effondrement de Pinot et la fin (voulue ?) de lutte pour le classement général d’Alaphilippe.

Peters pour l’étape, Bardet pour le général

Nans Peters est sorti vainqueur de la lutte entre membres de l’échappée du jour en signant un beau numéro dans le Port de Balès puis dans le col de Peyresourde, au nez à la barbe de ses compagnons d’échappée et notamment d’Ilnur Zakarin. L’ex 3ème du Giro et 5ème de la Vuelta 2017 faisait figure d’épouvantail dans l’échappée mais n’a pas su suivre le train imposé par Peters, avec qui il avait semé le reste de l’échappée.
Quant à Bardet, il a suivi les meilleurs quand tout le monde était dans le rouge dans Peyresourde et s’est même permis d’attaquer les meilleurs dans le dernier kilomètre pour reprendre 2 secondes à tous les favoris. A suivre…

Pinot plombé, Alaphilippe libéré ?

La journée française n’a pour autant pas été toute rose avec la défaillance physique impressionnante de Pinot. Cloué au sol par, semble-t-il, des problème de dos apparus suite à sa chute la semaine passée, l’ex meilleure chance française a lâché dès le Port de Balès et subit une 2ème terrible désillusion après l’abandon de l’an passé.
Alaphilippe a brusqement lâché dès les premières pentes de Peyresourde, un peu trop subitement… Il avait dit être là pour les étapes et sa défaillance pourrait être un moyen pour lui de pouvoir sortir du peloton sans être embêté par les autres favoris.

Alaphilippe à l’attaque dès aujourd’hui ?

En point ce matin à presque 12 minutes des meilleurs, Alaphilippe semble avoir un retard suffisant pour avoir un bon de sortie de la part du peloton dans cette belle étape pour baroudeurs. Nul doute que si le débours a été concédé hier à dessein et non pour un problème physique, Alaphilippe aura la pancarte pour le reste du Tour dès que la route deviendra sinueuse et pentue.

L’étape du jour sera difficile à « mascottiser », sauf si vous avez Alaphilippe dans votre équipe 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s