Sur les pavés, la rage

Le printemps n’a plus le monopole des pavés puisque le Tour de France en a un fait un rendez-vous aujourd’hui incontournable. Très régulièrement, la direction du Tour nous permet de voir les prétendants au maillot jaune immergés dans cet environnement hostile. Dans la poussière ou sous la pluie, le spectacle offert est de manière certaine celui d’une bataille à tous les étages et d’un peloton éparpillé.

Hier, la bataille a bien eu lieu à l’avant comme à l’arrière de la course. Restait à savoir qui allait être concerné par l’avant et qui allait être concerné par l’arrière. Au jeu des crevaisons et des chutes, la malchance semble toujours s’abattre sur le même puisque Primoz Roglic a cédé beaucoup de terrain quand Tadej Pogacar semblait voler sur la pavé..

Pogacar s’est battu pour frapper un premier coup, Roglic pour ne pas mourir et les Vingegaard et consorts pour rester au contact. Au final, le seul vrai perdant est Roglic. Si les autres concurrents de Pogacar n’ont pas pu tenir la cadence du patron, ils ne concèdent finalement que quelques poignées de secondes au prix d’un effort monstrueux après la sortie du dernier secteur pavé.

Prochain épisode dans les Vosges !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s